Le

à

Auditorium Jean-Pierre-Vernant - Chelles

Tout public

Entrée libre

Musique

"La Sonate à Kreutzer" Beethoven-Tolstoï

Récital littéraire et musical associant des extraits du roman La Sonate à Kreutzer de Léon Tolstoï, et la fameuse Sonate à Kreutzer de Beethoven.

Ajouter à mon calendrier

"La Sonate à Kreutzer" Beethoven-Tolstoï

En amont du concert "La Sonate à Kreutzer Beethoven-Tolstoï", assistez à l'animation "Avis partagés spécial Russie" le samedi 15 octobre à la médiathèque Olympe de Gouge

Récital littéraire et musical associant des extraits du roman “La Sonate à Kreutzer” de Léon Tolstoï, et l’un des chefs-d’œuvre du répertoire violon-piano de la musique classique, la fameuse Sonate « à Kreutzer » op47n9 de Ludwig van Beethoven.
Ce chef-d’œuvre musical souligne et transcende la dimension dramatique du récit de Tolstoï, tout à la fois personnage central du roman et prétexte à l’intrigue psychologique. On y découvre comment le roman se déroule autour de cette œuvre de Beethoven, qui déclenche à la fois passions et jalousies chez le personnage principal.

Avec :

  • Anne Lefol, récitante
  • Le Duo Queyras-Kawamura composé de Pierre-Olivier Queyras (violon) et Mari Kawamura (piano)

 

Entrée libre
Réservations auprès de la médiathèque Jean-Pierre-Vernant à Chelles : 01 72 84 62 96

Anne LEFOL, récitante Après les cours de Raymond Girard où elle obtient un 1er Prix de Comédie, elle entre au CNSAD de Paris dans la classe de Louis Seigner.
1ère Médaille de diction du Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique.
Prix Charles Oulmont 2002 Fondation de France, pour la création de  « Nos Amours seraient-elles…de la Couleur du Ciel ? ».
Roxane dans « Cyrano de Bergerac » aux côtés de Jean Marais, Julie de Lespinasse dans « Diderot à Corps Perdu » chez J.L.Barrault, « Ne réveillez pas Madame » de J. Anouilh à la C. des Champs-Élysées, « Léonie d’Aunet » de V. Hugo à l’Odéon, « La Femme de Paille » au Théâtre Mouffetard « La Cantatrice Chauve » de Ionesco avec Nicolas Bataille, L’Infante d’Espagne de « La Reine morte » de Montherlant et l’Infante du « Cid », Elvire de « Dom Juan » pour A 2, Béline du « Malade Imaginaire » avec Michel Galabru, « Bérénice » « Iphigénie », la Reine de « Ruy Blas » Dorimène du « Bourgeois gentilhomme » au Royal Opera House de Londres.  

En 2014 une pièce de Wajdi Mouawad « PACAMAMBO » pour le Festival d’Avignon et le théâtre Essaion à Paris.
A la télévision « Le jeune homme vert » de M. Déon, « Marcheloup » de M. Genevoix.
Enregistre pour Radio-France.
Tourne de nombreuses publicités.
Tourne à Tokyo pour le cinéma japonais « Restaurant *** ».
Et ses créations personnelles :  « Nos Amours seraient elles … de la couleur du Ciel ? », « George SAND » « Guy de Maupassant au coin du feu », « Chanter et dire Victor Hugo » au Musée d’Orsay « La Fiancée » Tchekhov « Le Voyage en Russie " et en 2008 à Moscou " Quelques jours dans la vie de Ivan Tourguenieff ", "Au Bord du Lit " Château de Miromesnil, « CHOPIN ou la Nouvelle Etoile du Nord »

Pour l’année France-Russie, deux spectacles à Moscou en novembre 2010, « Autour de PETROUCHKA », « Le Voyage en Russie » au Musée Littéraire Pouchkine. « La Sonate à Kreutzer » de L. Tolstoï « Qui était Claude Debussy », « Un Dîner au Pays des Tsars », « Tsiganes, Tziganes » « Les Mystères de la Création dans l’Art », « Le Voyage en Italie » à l’Abbaye de Reigny.« Autour de Petrouchka » et « Sur les pas de Chateaubriand » Conférences au Musée Montmartre : La Culture Russe au XIXe siècle, Jean de La Fontaine etc …et au Centre Culturel Russe Soirée Andreï Makine, Petrouchka, Romances Russes , « Et Sofia ma vie dans l'art »……

 

MARI KAWAMURA, piano “Cette alchimie entre les racines japonaises de Mari Kawamura et son amour de la France, où elle a grandi, apporte à son jeu ce charme, cette magie du son, qui lui sont propres…”  Alain Kremski, pianiste-compositeur.
Née à Tokyo et basée à Paris depuis l’âge de 5ans, Mari Kawamura donne des concerts en France et à l’étranger, au nombre desquels le concert de la série “Impressionnisme et l’Orient” au Moulin d’Andé où elle joue la pièce “Terres d’Exil, Terres d’Oubli” pour deux pianos d’Alain Kremski avec le compositeur lui-même, le concert de gala en l’honneur du mime Marcel Marceau lors de sa dernière tournée au Japon (organisée par le mime Takemitsu Yamasawa, MMT-Pantomime), en récitals solo à la Suntory Hall, à Ongaku no Tomo Hall à Tokyo, etc. Elle joue également en duo « Duo Queyras-Kawamura » avec le violoniste Pierre-Olivier Queyras (Moulin d’Andé, Salle Colonne, Arts & ID Phines,...)
Mari Kawamura a étudié auprès de pianistes tels que Nicholas Angelich, Billy Eidi, Vladimir Krainev et Emile Naoumoff.
Elle est diplômée du Conservatoire National de Région de Paris, puis du Performer Diploma à la Jacobs School of Music of Bloomington-Université d’Indiana aux Etats-Unis, où elle y étudia également la direction d’orchestre avec Douglas Stotter, la musique de chambre avec le violoniste Ik-Hwan Bae et le corniste Myron Bloom.
Depuis leur rencontre en 2003, Mari Kawamura est encouragée, conseillée, et soutenue dans sa voie du Piano, de la Musique, par Alain Kremski.
Pour lui, ces mots de Claude Debussy avaient une résonance particulièrement importante :  “N’écoutez les conseils de personne, sinon ceux du vent qui passe et nous raconte l’histoire du monde...” “Il y a encore, malgré les désordres qu’apporte la civilisation, de charmants petits peuples qui apprirent la musique aussi simplement qu’on apprend à respirer. Leur conservatoire, c’est le rythme éternel de la mer, le vent dans les feuilles, et mille petits bruits qu’ils écoutent avec soins, sans jamais regarder dans d’arbitraires traités…”  

Le CD DEBUSSY/MOUSSORGSKI de Mari Kawamura est paru en 2011
https://www.marikawamura.com

 

PIERRE-OLIVIER QUEYRAS, violon Après de brillantes études à Aix-en-Provence, à Boulogne-Billancourt et au CNSM de Lyon, il obtient le DNESM en 1985.
Il se perfectionne en Allemagne à la Hochschule für Musik de Freiburg-im- Breisgau auprès de R. Kussmaul, Konzertmeister à la Philharmonie de Berlin, et obtient un Diplôme Supérieur, ainsi qu’un prix spécial au concours international Mendelssohn en 1987. Il complète sa formation au sein de l’Orchestre des Jeunes de la Communauté Européenne puis comme invité de l’Orchestre de Chambre d’Europe, et travaille sous la direction de Sir G. Solti et C. Abbado.
Pierre-Olivier Queyras débute sa carrière comme violon solo de l’Orchestre de Chambre Montéclair, de l’OPF, puis de l’Orchestre des Pays de Savoie sous la direction de Tibor Varga.
Il partage sa passion de la musique de chambre avec de nombreux interprètes, notamment lors des Rencontres Musicales de Haute-Provence dont il est fondateur et directeur artistique depuis plus de 30 ans. Il joue actuellement en duo « Duo Queyras-Kawamura » avec la pianiste Mari Kawamura (Moulin d’Andé, Salle Colonne, Arts & ID Phines,...).
De 1994 à 2002, soliste de l'ensemble FA et invité dans de nombreux festivals, il participe à la création de nombreuses œuvres et spectacles.
Lauréat de 6 prix internationaux, le Dumky Trio, avec lequel il a joué de nombreuses années, a obtenu 5 Diapasons et de nombreuses distinctions, notamment pour son CD de l’intégrale des trios de Dvorak.
Pierre-Olivier Queyras est professeur titulaire aux CRR de Cergy-Pontoise et Rueil-Malmaison, et chargé de cours dans différentes académies et festivals.